Théâtres Parisiens

Retour à la liste des théâtres

La Scala Théâtre

DirectionMélanie et Frédéric Biessy
Jauge550
Adresse13 boulevard de Strasbourg
Emailcontact@lascala-paris.com
Sitewww.lascala-paris.com/
Téléphone
Télécopie

La Scala Théâtre

En 1787, le sieur Gauthier ouvrit à cet endroit une auberge à l'enseigne du Cheval Blanc. Elle devint plus tard une guinguette, avec tables et chaises installées en extérieur, sous des tonnelles, et un orchestre juché sur des tréteaux, composé de deux violons, une basse et une flûte.

En 1857*, le **Cheval Blanc est devenu un café-chantant.

En 1874, Marie-Reine Rameau, veuve Roisin, propriétaire du bal de l'Élysée Montmartre, fait édifier à cet emplacement par les architectes Delarue et Beaupied, le café-concert de la Scala. La salle de 340 m2 peut contenir environ 1400 places. Elle est surmontée d'une coupole vitrée amovible (disparue depuis, malgré une hauteur sous plafonds de 25 mètres). On y donne la première revue en 1878. Le chanteur Paulus, expulsé de l'Eldorado situé de l'autre côté du boulevard, est engagé et devient une grande vedette.

En 1895, Édouard Marchand monte à la Scala la première grande revue de music-hall à l'anglaise en France. Toutes les grandes vedettes du caf'conc' s'y produisent : Polin, Yvette Guilbert, Fragson, Mayol, Polaire, Paulette Darty, Max Dearly, Mistinguett...

En 1916, la Scala est utilisée comme théâtre de vaudeville, où se produisent Pauline Carton ou Marie Dubas et où l'on joue Feydeau. La salle est modernisée en 1926 et accueille Raimu, Georgius, Dranem, Fréhel et en 1934, en guise de final, le tour de chant de Damia.

En 1936, la Scala est rachetée par une société d'exploitation cinématographique, et transformée en une salle de cinéma de 1 000 places par l'architecte Maurice Gridaine dans le style art déco, avec un savant jeu de miroirs dans le hall.

À partir de 1977, le volume est divisé en cinq salles et la programmation est désormais consacrée au cinéma porno. La salle ferme au cours de l'été 1999.

En 2000, la Scala est rachetée par l'Église universelle du royaume de Dieu pour en faire un lieu de culte, mais les oppositions du quartier amènent la mairie de Paris à refuser les permis de construire successifs.

La salle était fermée en 2009 et mise en vente selon Le Parisien. La ville de Paris a envisagé d'y installer des logements sociaux et une pépinière d'entreprise, loin du projet du producteur de cinéma, Maurice Tinchant, qui, en 2000, souhaitait faire renaitre ce lieu en un cinéma d'art et d'essais. Abandonné, l'endroit a dès lors l'aspect d'un hangar vide.

En février 2016, la Scala a été rachetée par Mélanie et Frédéric Biessy (producteur de théâtre, de danse, de musique et de nouveau cirque avec Les Petites Heures) qui vont en faire un théâtre de 550 places et un restaurant. L'ouverture est prévue à l'automne en 2018.