Théâtres Parisiens

Retour à la liste des théâtres

Théâtre Les Déchargeurs

DirectionLudovic Michel, Lee Fou Messica
JaugeSalle Vicky Messica 80; Salle la Bohème 20
Adresse3 rue des Déchargeurs
Email
Sitewww.lesdechargeurs.fr
Téléphone01 42 36 00 02
Télécopie

Le bâtiment qui abrite le théâtre Les Déchargeurs a été construit en 1708 par Marie Orceau , veuve Rouillé , membre de la richissime famille Pajot et Rouillé. Les Pajot et Rouillé étaient les propriétaires de la Poste, entreprise privée à l'époque, et qui se trouvait à quelques mètres au 9 rue des Déchargeurs dans l' hôtel de Villeroy/hôtel de la Poste.

Théâtre Les Déchargeurs 1

Le bâtiment qui l'accueille est inscrit aux monuments historiques: par des arrêtés du 12 février 1925 pour les façades sur rue et sur cours, et du 4 octobre 2001 pour les toitures sur rue et sur cours, ainsi que l' escalier monumental et sa cage du XVIIIe siècle situés dans la cour principale à l'extrémité de l'aile de gauche en entrant.

Le théâtre Les Déchargeurs habite l'âme de cet hôtel particulier du XVIIe siècle qu'un lourd portail en chêne protège de la rumeur urbaine. Les textes et les voix y ont trouvé leur demeure, et le silence, des complices pour les envoûter.

En 1979 , une troupe d'amis comédiens, architecte, peintre, à la tête de laquelle Vicky Messica poète-comédien, Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres, se donne rendez-vous au 3 rue des déchargeurs dans le 1er arrondissement de Paris.

Dans ce lieu aurait officié l'alchimiste Nicolas Flamel, intervenait le premier écrivain public spécialisé en billets doux (premier relais des Petites postes). Autrefois hôtel particulier du premier directeur de l'Opéra de Paris ou encore coursive des Halles, ce bâtiment abrite depuis septembre 1982 le théâtre Les Déchargeurs.

Vicky Messica fonde le lieu pour la poésie, pour l'écriture contemporaine. Il désire un théâtre à hauteur d'Homme, place l'accueil, l'échange et la transmission au centre de son projet. Bien qu'il eut la possibilité à plusieurs reprises, et ce dès le début des travaux, de créer une salle d'une capacité d'accueil plus importante (Salle Vicky Messica - capacité de 80 places), il préféra offrir au théâtre un bar et un hall d'accueil afin de favoriser les rencontres, l'échange entre les spectateurs et les acteurs du spectacle vivant, mais offrir également un espace d'exposition aux artistes (peintre, sculpture, photographe, vidéaste). Dix ans après l'ouverture du théâtre, il construit une seconde salle, La Bohème (capacité de 20-30 places), laquelle permet depuis 20 ans à des artistes émergents d'éclore.

Théâtre Les Déchargeurs 2

Vicky Messica était « un passeur », il rêvait d'un lieu où résonnerait la beauté des mots. Les Déchargeurs est devenu ce théâtre et plus encore un espace dédié aux aventures artistiques, où l'économie d'un projet se dessine ensemble, où les secteurs public & privé se rencontrent où l'Europe culturelle trouve un espace d'expression.