Théâtres Parisiens

Retour à la liste des théâtres

L'Opéra Comique

DirectionOlivier Mantei
Jauge1250
Adresse5 rue Favart
Emailinfo@opera-comique.com
Sitewww.opera-comique.com
Téléphone01 80 05 68 60
Télécopie

L'Opéra Comique est créé sous le règne de Louis XIV, le 26 décembre 1714 par Catherine Baron et Gautier de Saint-Edme à partir de troupes qualifiées de « foraines » qui se produisaient lors des spectacles donnés lors des foires annuelles de Paris.

L'Opéra Comique

L'une des troupes de la foire Saint-Germain prit alors le nom d'Opéra-Comique.. Il s'agit de l'une des plus anciennes institutions théâtrales et musicales de France avec l'Opéra de Paris (anciennement Académie royale de musique) et la Comédie-Française.
A partir de 1783, l'Opéra Comique présente ses saisons dans un théâtre qui a pris le nom d'un fameux auteur de livrets, Charles-Simon Favart.

La Salle Favart brûle une première fois dans la nuit du 14 au 15 janvier 1838, elle sera reconstruite en 1840 sous la direction de Théodore Charpentier.

Le 25 mai 1887 à 21 heures, un incendie détruit de nouveau la salle pendant la représentation du premier acte de Mignon. Elle sera reconstruite par l'architecte Louis Bernier et sera inaugurée le 7 décembre 1898 sur un modèle moins strict que les précédents, avec une riche statuaire.

Les difficultés financières du théâtre dans les années 1930, entraînent l'intervention de l'État qui, le 13 août 1936, rapproche par décret l'Opéra-Comique du théâtre national de l'Opéra, pour former la Réunion des théâtres lyriques nationaux (RTLN) sous l'administration de Jacques Rouché. Le 14 janvier 1939, la nouvelle structure devient un établissement public à part entière, placée sous l'égide du ministère de l'Éducation nationale.

Après une première fermeture en 1971, l'Opéra-Comique cesse son activité le 30 novembre 1972 pour devenir de 1974 à 1978 un lieu de formation pour les jeunes chanteurs sous le nom d'« Opéra-Studio ». La Réunion des théâtres lyriques nationaux est dissoute officiellement le 7 février 1978 au profit d'une nouvelle structure unique : le Théâtre national de l'Opéra. La salle Favart devient alors la seconde salle de spectacle de l'Opéra. C'est dans ce contexte qu'a lieu la création d'Atys de Lully par William Christie et Jean-Marie Villégier en 1987.

Elle recouvre son indépendance en 1990 sous forme d'une association loi de 1901, à la suite de l'inauguration d'une nouvelle salle pour l'Opéra de Paris : l'Opéra Bastille. Elle est successivement dirigée par Thierry Fouquet (1989-1994), Pierre Médecin (1994-2000) et Jérôme Savary (2000-2005).

Le théâtre est régi, depuis le 1er janvier 2005, par le décret no 2004-1232 fixant le statut du théâtre national de l'Opéra-Comique qui devient ainsi un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). L'article 2 de ce décret lui confie une mission très large puisqu'il peut représenter des ouvrages lyriques, mais aussi des pièces de théâtre sans musique. Son répertoire s'étend de la musique baroque à la musique contemporaine.

L'Opéra-Comique est dirigé par Jérôme Deschamps depuis le 27 juin 2007. Le 29 avril, la nomination d'Olivier Mantei, directeur adjoint de l'Opéra-Comique et codirecteur des Bouffes-du-Nord, est annoncée à compter de juin 2015 en remplacement de Jérôme Deschamps atteint par la limite d'âge.