Théâtres Parisiens

Retour à la liste des théâtres

Théâtre Michel

DirectionDidier Caron
Jauge350
Adresse38 rue des Mathurins
Emaildcaron63@gmail.com
Sitewww.theatre-michel.fr/
Téléphone01 42 65 41 30
Télécopie

Théâtre Michel

Créé en 1906 le Théâtre Michel, charmant théâtre parisien, porte le prénom de son fondateur Michel Mortier, célèbre boulevardier de l'époque. C'est Tristan Bernard, auteur à la mode, qui en inaugure la scène avec une de ses meilleures pièces Le Poulailler, accompagnée à l'affiche du chef d'œuvre en un acte de Georges Feydeau Feu la mère de Madame.

Dès lors, ce charmant théâtre à l'italienne placé sous le signe de la comédie, accueille les plus grands noms de la profession et enchaîne les succès ; on retiendra entre autres le triomphal Veilleur de nuit de Sacha Guitry, la création de Chéri de Colette ou encore Les monstres sacrés de Jean Cocteau.

Théâtre Michel

En 1923, le Théâtre Michel révèle au monde le talent et la veine comique d'Elvire Popesco, dans Ma cousine de Varsovie, pièce écrite pour elle par Louis Verneuil. Pourtant, quelques mois plus tôt la grande comédienne roumaine avait déjà joué à Paris avec la troupe du grand théâtre de Bucarest, mais personne alors ne l'avait remarquée...

Plus tard, Le Train pour Venise de Louis Verneuil à nouveau, est un énorme succès parisien et le début de la célébrité pour le duo de comédiens Poiret et Serrault.

Durant toutes ces années, plusieurs propriétaires assument la direction du Théâtre Michel : Robert Trébor pendant vingt-six ans, propose un répertoire de boulevard de premier choix, puis Parisys, vedette de la chanson parisienne lui succède à partir de 1942.

*En 1964** elle confie son théâtre à Jean Meyer, auteur, comédien et metteur en scène qui réalise une de ses plus belles créations avec La Ville dont le Prince est un enfant de Henry de Montherlant, création récompensée par le prix Dominique.

A partir de 1972 Germaine et Marc Camoletti investissent le Théâtre Michel. Le couple lui apporte un nouveau souffle comique, et les pièces écrites par Marc Camoletti connaissent d'incroyables records de longévité : 2000 représentations pour Duos sur Canapé, 1700 pour On dînera au lit !, et enfin 18 000 représentations à travers le monde, dont plus de 7000 à Paris pour le célébrissime Boeing Boeing, qui reste la comédie française la plus jouée dans le monde, et qui a été, cette année encore, récompensée de deux Tony Awards pour sa nouvelle création à Broadway.

Après la disparition du couple en 2003, c’est leur fils Jean-Christophe qui continue de faire vivre le précieux théâtre et l’héritage de ses parents. A ce moment, Boeing Boeing est encore à l’affiche au Michel, ainsi que beaucoup d’autres pièces de Camoletti, reprises par d’autres théâtres parisiens. Dans les cinq années qui suivent, Jean-Christophe proposera également des comédies plus modernes.

En 2006 notamment, le Théâtre accueille le phénomène mondial écrit par Eve Ensler, Les Monologues du Vagin. Le spectacle, mis en scène par Isabelle Rattier, restera à l’affiche jusqu’en 2010, avec une alternance remarquable de comédiennes talentueuses et de personnalités : Andréa Ferréol, Nicole Croisille, Annie Stone, Stéphanie Bataille, Jennifer Bartoli, pour ne citer qu’elles.

2007 : Didier Caron et son équipe investissent le Théâtre Michel. Le nouveau directeur, comédien, auteur et adaptateur reconnu, partage son temps entre la création de nouveaux spectacles et la programmation de pièces originales : Clément Michel (Le grand bain en 2008, Une semaine pas plus en 2013), ou encore Julien Sibre dont le Repas des Fauves remportera 3 Molières en 2011.